Depuis le 16 septembre dernier, le banquier et escroc des stars Frédéric Levesque est jugé pour avoir détourné plusieurs millions d'euros à de nombreuses célébrités dont Mylène Demongeot et Olivier Martinez. Retour sur cette affaire hors norme.
Abaca/Instagram

Le procès du banquier et escroc des stars Frédéric Levesque

Ce lundi s'est ouvert  le procès de celui que l'on surnomme désormais l’escroc des stars, un banquier de 49 ans du nom de Frédéric Levesque. Ce dernier est soupçonné d’avoir perdu plusieurs millions d’euros en empruntant de l’argent à certaines célébrités pour les prêter à d’autres de ses clients. Poursuivi pour abus de confiance, faux et escroquerie, le banquier devrait être jugé jusqu’au 25 septembre prochain par le tribunal correctionnel de Paris.

Frédéric Levesque et le stratagème de la pyramide de Ponzi

Comment ce banquier a-t-il pu détourner près de 5 millions d’euros auprès de ses riches clients ? Tout commence lorsque ce dernier est approché par un grand réalisateur à la recherche de deux millions d’euros pour financer l'un de ses tournages. Pour satisfaire la demande de ce cinéaste, il aurait décidé de piocher dans le compte en banque d’un riche expatrié du nom de Michel R., rapportent nos confrères du Parisien. Pour ne jamais refuser un prêt à ses clients célèbres, il décide de mettre en place un stratagème étonnant : débiter de l’argent aux riches clients qui utilisent peu leur compte en banque puis attendre le remboursement des célébrités qui ont emprunté.

C’est ainsi qu’il pioche à de nombreuses reprises dans le compte de ce Michel R. pour prêter à l’acteur Olivier Martinez ou au réalisateur Alexandre Arcady. “Il voulait avant tout leur rendre un service que les banques ne rendaient pas. (...) Il avait envie de leur faire plaisir”, rapporte une source proche de l’affaire au Parisien.

Si cette ruse fonctionne bien pendant un certain temps, ce n’est plus le cas lorsque les emprunteurs peinent à rembourser en temps et en heure. Certains de ses clients n’arrivent pas à rembourser suffisamment vite Frédéric Levesque, qui lui-même n’arrive plus à renflouer les comptes de ce Michel R.

Pris au piège, le banquier décide alors de prendre de l’argent sur les comptes de ses autres clients jusqu’à ce qu’il ne soit dénoncé par sa banque puis démasqué par le Tracfin, un organisme du ministère de l'Economie et des Finances chargé de lutter contre la fraude, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.