© Capture d'écran D8
Chroniqueur dans Touche Pas à Mon Poste, Gilles Verdez fait souvent le clown devant les caméras. Mais celui qui est régulièrement qualifié de "bouffon" de l'émission a un CV bien plus impressionnant qu'on ne pourrait le penser...
Sommaire

Gilles Verdez : le chroniqueur a tout essayé depuis son arrivée sur TMTP

En 2013, le journaliste débarque sur le plateau de D8. Depuis, Gilles Verdez semble avoir tout fait : il a été propulsé hors d'un canon, a dansé (presque) nu, a été hypnotisé jusqu'à ce qu'il finisse par faire un malaise... Dès qu'une bêtise est à faire, il semblerait qu'il soit le premier de la classe.

Si ce rôle fait rire les téléspectateurs, ce n'est pas la même chose pour ceux qui croisent son chemin. Agacé par une blague où, déguisé en livreur de pizza, Gilles Verdez venait le titiller dans sa loge avant La Nouvelle Star, JoeyStarr a fini par lui en coller une. En apparence pas si forte, cette gifle a quand même ouvert l'arcade sourcillière du chroniqueur...

Gilles Verdez : pas si bête ?

Malgré les airs qu'il se donne, Gilles Verdez en a plein dans la tête. Journaliste sportif, il a écrit plusieurs ouvrages sur le football, son sport de prédilection. Il est notamment le co-auteur  Système Benzema, publié par les éditions Mazarine et paru le 7 mars 2016.

Mais le chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste est aussi l'auteur d'un ouvrage politique consacré au Premier Ministre. Le Conquistador : Manuel Valls, les secrets d'un destin (ed. du Moment), co-écrit avec Jacques Hennen, lui a vallu le Prix de littérature politique Edgar Faure en 2013.

Journaliste de formation, il intervient aussi à l'ESJ (Ecole Supérieure de Journalisme) dans le Master Journalisme Sportif.

Gilles Verdez : le journaliste sérieux VS le polémiqueur

Issu d'une grande école de journalisme, Gilles Verdez a fait ses preuves en tant que reporter. Il a travaillé pour Le Parisien et L'Equip e avant de devenir chef du service sports du premier. Il devient ensuite directeur adjoint de la rédaction de France-Soir, puis chroniqueur indépendant. En plus de ses apparitions dans Touche Pas à Mon Poste, il intervient sur i-Télé, RTL et RFI. Il n'y a pas à dire, son CV en impose.

Alors pourquoi ce journaliste respecté fait-il le clown sur les plateaux télés ? D'après un ancien collègue, Vincent Machenaud, c'est parce qu'il veut faire le buzz. " Il a toujours eu un côté démago, il savait qu’il devait faire plaisir au plus grand nombre. Il recherchait la célébrité, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure", explique-t-il à 20 Minutes.