Des contrats de travail précaire chez Télématin

Comme le rapporte le Figaro, la direction du groupe aurait proposé aux chroniqueurs de transformer leur CDD en CDI à partir du 1er octobre. Si sur le papier cette proposition semble avantageuse pour les employés, elle ne le serait pas dans les faits. En effet, cette requalification induirait une baisse des salaires et engendrerait une perte de leur ancienneté.

“Soit les intéressés acceptent et continuent à participer à l’émission, soit ils refusent et s’en vont”, rapportent nos confrères. “Ils proposent de réembaucher, mais à des conditions inacceptables. Après 10, 20 ou 30 ans de collaboration, c’est aberrant”, a affirmé l’un des chroniqueurs au Figaro.

Un membre de la rédaction aurait également affirmé que les chroniqueurs ont eu peu de temps pour prendre leur décision : “On nous a donné un délai de 15 jours pour dire oui ou non. Et ceux qui avaient répondu oui au CDI, mais à condition de pouvoir en négocier les termes exacts en ont été pour leurs frais”, rapporte Voici.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.