Sommaire

L'alternative de Jean Imbert face à la crise

Alors qu’un collectif de 18 célèbres chefs cuisiniers a publié une tribune dans Le Figaro, alertant le président de la République sur la gravité de la situation pour la restauration, un autre restaurateur révélé dans Top Chef a exprimé sa peine face aux réglementations ordonnées par le pouvoir exécutif.

Il s’agit de Jean Imbert, vainqueur de la saison 3, propriétaire de l’établissement "Mamie" situé à Paris. Ce samedi 18 avril sur Instagram, le chef préféré des stars s’est montré impatient de relancer son activité. "Je n’arrive plus à attendre les bras croisés. Depuis 5 semaines je me demande ce que va devenir mon métier. Évidemment ce n’est pas le principal car la santé passe avant tout. Et nous allons continuer comme beaucoup de chefs et restaurants à essayer d'apporter du réconfort à ceux qui en ont besoin en leur livrant des repas".

Pour autant, comme ses collègues restaurateurs, Jean Imbert est inquiet face à la crise économique qui fragilise son secteur d’activité. "Je ne ferme absolument pas les yeux sur la détresse de beaucoup de Français mais j’estime qu’il est important de regarder a minima vers l’avenir, sauver les entreprises que j’aime, le restaurant avec ma grand-mère, aider nos producteurs en leur achetant leurs produits, se réinviter, ou tout du moins essayer". Et de développer pour sa clientèle "une alternative aux livraisons de repas, plus proche d’un restaurant qui s’installe chez vous que d’un fast-food mangé devant la télé".

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.