Bastien Payet, candidat des 12 Coups de midi sur TF1, a trouvé la mort le 10 mars 2019 des suites d'une agression. Depuis, trois suspects ont été placés en détention provisoire. Plus d'un an après le drame, deux des trois suspects viennent d'être remis en liberté. Planet fait le point.
Meurtre de Bastien des 12 Coups de midi : deux suspects finalement relachésCapture vidéo

Bastien Payet : un ancien candidat des 12 Coups de midi est mort après avoir été passé à tabac

Bastien Payet, ancien candidat du jeu télévisé de Jean-Luc ReichmannLes 12 Coups de midi, perdait la vie dans la nuit du 8 au 9 mars 2019. Le jeune homme de 23 ans, sa compagne ainsi qu'un couple d'amis auraient été passés à tabac par plusieurs agresseurs à Reims. Il aurait demandé aux individus d'arrêter leurs remarques désobligeantes envers les jeunes femmes qu'ils tentaient de draguer. Après quoi, un troisième homme serait intervenu, déclenchant ainsi une bagarre.  Dans la foulée, trois suspects avaient été interpellés et placés en détention provisoire.

Bastien Payet décèdera finalement des suites des "coups portés à la tête et au visage, provoquant un traumatisme crânien", avait rapporté le procureur Matthieu Bourrette. "Mon fils, ma plus grande fierté m’a été arrachée sauvagement ce 9 mars et est mort dans nos bras ce 10 mars à 4h55. Je t’aime mon petit chat, je ne sais pas comment je vais vivre sans toi. Ta mioum qui t’adore pour toujours", avait écrit la mère de Bastien sur Facebook.

L'annonce de sa disparition a fait l'effet d'un choc dans la région de Reims. Le 17 mars 2019, les supporters venus voir le Stade de Reims affronter le FC Nantes au stade Auguste-Delaune ont applaudit pendant une minute afin de lui rendre hommage. Une cagnotte avait également été ouverte afin de permettre à la famille de la victime de financer les frais de justice.

Deux des trois suspects libérés

Le 31 août 2020, on apprenait que deux des trois suspects accusés de meurtre, Osman Dogan et  Enzo Andolini, ont été libérés et placés sous contrôle judiciaire. Ces derniers devront rester dans la région et ne pas rentrer en contact l'un avec l'autre. Le troisième suspect, un certain Oussama Zeroual restera en prison.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.