Sommaire

Florent Pagny

Le chanteur traîné en justice par le fisc...

Il y a quelques années, le chanteur entonnait son nouveau single, "Ma liberté de penser" sur tous les plateaux télé. Cette chanson est un clin d'œil à son expérience judiciaire, le procès pour fraude fiscale qui l'a condamné à six mois de prison avec sursis, 15 000 euros d'amende et 115 000 euros de dommages et intérêts au fisc.

Pagny, très mécontent, s'est toujours défendu : "Si je ne payais pas mes impôts, je ne pourrais pas travailler ici. Soit je serais expatrié, soit je serais en prison. Des impôts, j'en paye, et certainement plus que la moyenne." (''Actu stars'', 09/11/2004)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.