Sommaire

Amélie Mauresmo

La sportive préfère qu'on paye pour elle !

"A Los Angeles, j'ai reçu un chèque d'un million de dollars !", explique Amélie Mauresmo à MSN Finances, (Novembre 2005). Et la championne d'ajouter : "Après ma victoire à Rome en 2004, comme le sponsor principal était un opérateur téléphonique local, j'ai essayé de bénéficier de la gratuité pour ma facture italienne".

La jeune femme, qui s'est installée en Suisse, assume le choix de ce paradis fiscal. Prudente, elle garde son argent pour l'avenir : "Si on se met à ma place, on voit les choses différemment. Ma carrière n'est pas éternelle, et si mes revenus sont confortables, il ne s'agit pas d'une rente à vie. Après le tennis, il me restera quoi... quarante ou cinquante ans à vivre ? Et qui sait de quoi sera fait mon avenir ?"

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.