Sommaire

Un faisceau d'indices

De son côté Estrella Digital rapporte que "15 jours plus tard, il était à nouveau en train de dîner à Paris, cette fois-ci en tête-à-tête avec Rachida Dati, au restaurant Le Divellec". Dans les cercles politiques conservateurs espagnols, on nous confirme qu'Aznar a bien effectué de "longs séjours en France", et a passé presque "plus de temps à Paris qu'à Madrid" où son gendre, Alejandro Agag, l'époux de sa fille Ana, est en relation d'affaire notamment avec Jean-Charles Decaux pour une campagne publicitaire commandée par la mairie de la capitale espagnole. Ce faisceau d'indices ne prouve évidemment rien. Mais il cadre avec les déclarations de la garde des Sceaux qui, se refusant à donner l'identité du père - "c'est la limite que je me pose vis-à-vis de la presse" -, fait état auprès de la journaliste du ''Monde'' d'une vie privée "compliquée". Ces "châteaux en Espagne" vont très vite s'effondrer...

'Plus' d'infos !Le site de Point de vue, meilleur magazine people de l'année | 'Plus' de people sur FP !

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.