Sommaire

Le secret de la robe

Le secret de la robe avait été bien gardé. Allait-elle faire appel un styliste danois ? Ou opter pour la haute couture française ? Fine mouche, la jeune femme s'est placée en terrain neutre, choisissant à Genève où elle résidait jusqu'alors, la maison Arasa Morelli, du nom des deux stylistes David Arasa et Claudio Morelli. Marie est ravissante, les épaules prises dans un caraco de dentelle de Calais ivoire se poursuivant en un jupon à traîne de trois mètres en faille de soie tissé par la maison Buche. La reine Marghrete lui a prêté le diadème de la princesse Dagmar. Il retient un rêve de voile assorti au corsage, très étroit, se prêtant à toutes les facéties au premier souffle d'air.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.