Des méthodes discutables !

Cette fois, la réponse de la chaîne est immédiate. "''En commandant ce programme, nous n'avions en aucun cas l'intention de plonger les princes dans le désarroi. Cependant, Channel 4 doit mettre en balance cette émotion compréhensible et le réel intérêt que représente pour le public ce documentaire dont nous persistons à penser qu'il s'agit d'un film responsable apportant une réelle lumière sur un aspect crucial de l'accident de voiture... ''" Pour Kevin Lygo, l'un des directeurs, le documentaire "''ne constitue pas le moins du monde un manque de respect à la mémoire de Diana, princesse de Galles''".

Il n'en reste pas moins que les méthodes employées par Channel 4 semblent discutables. "''Certaines photos que nous avons utilisées proviennent, selon l'aveu même du producteur, Philip Armstrong-Dampier, de passants, d'autres des dossiers constitués par la police avec les images saisies.''" L'enquête officielle n'ayant pas encore été menée à son terme, cela suppose un emprunt difficile à justifier, ainsi qu'en attestent deux photographes, Fabrice Chassery et David Ker, dont les clichés sont diffusés dans Diana : les témoins du tunnel. Selon eux, la photo représentant la princesse à l'intérieur de la voiture avec un médecin en train de la secourir leur appartient et a bien été "''illégalement retirée du dossier de l'instruction''". Ils affirment avoir "''été contactés à diverses reprises par la chaîne de télévision britannique qui souhaitait obtenir leur autorisation à la diffusion, autorisation qu'ils avaient catégoriquement refusé de donner''". L'un et l'autre annoncent leur intention de mener une action en justice.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.