Ce 27 août, l'actrice Jessie Cave, connue pour son rôle dans la saga Harry Potter, a fait des confidences poignantes sur son adolescence. Dans son podcast "We Can't Talk About That Right Now", la jeune femme de 33 ans a révélé avoir été violée à l'âge de 14 ans par son entraîneur de tennis.
Jessie Cave, actrice de la saga Harry Potter, révèle avoir été violée à l'âge de 14 ans

Jessie Cave, actrice dans la saga Harry Potter, a été violée à l'âge de 14 ans

Des confidences poignantes. Jessie Cave, qui a interprété le rôle de Lavande Brown dans la saga Harry Potter, a révélé dans son podcast intitulé We Can't Talk About That Right Now avoir été violée alors qu'elle avait 14 ans par son entraîneur de tennis.

Dans ce podcast, la star de 33 ans et sa soeur ont abordé plusieurs thèmes dont la période de l'adolescence, comparant ainsi chacune à leur tout leur vécu. Jessie Cave s'est alors confiée sur cette période très douloureuse : "Je veux dire, bon, j'ai été violée. Ça me donne la carte atout ! (...) Pour être juste, oui l'acné et les appareils dentaires, c'est pénible, mais je crois que le viol à 14 ans c'est vraiment mauvais. Par votre entraîneur de tennis, en qui vous aviez confiance et qui était donc en position de pouvoir (...) C'est vrai, j'étais fine et très douée avec une balle de tennis. Mais on a quand même tiré profit de moi. Il a été envoyé en prison, alors bon, c'est déjà ça", a-t-elle raconté.

Tout comme de nombreuses femmes et d'hommes victimes d'un viol, le chemin vers la guérison a été long : "Mon viol a signifié que j'ai eu une adolescence complètement différente de la tienne, tout comme mon entrée dans la vingtaine, car en regardant rétrospectivement les choses, j'étais encore en train de guérir et ma découverte du sexe était complètement anormale par rapport à la tienne. Je crois qu'il y a encore des conséquences de cette période dont je ne prends conscience que dix-huit ans plus tard", a-t-elle expliqué et d'ajouter : "En fait, plus le temps m'éloigne de ce drame - et cela va paraître atroce -, plus je me sens un peu chanceuse, pour plusieurs raisons, d'avoir connu un viol qui ne m'a pas détruite. Je crois que c'est quelque chose dont les gens ne parlent pas souvent quand il est question d'abus sexuels et de traumatismes".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.