Sommaire

Philippe de Dieuleveult serait mort à la suite d'une bavure militaire 

Philippe de Dieuleveult serait mort à la suite d'une bavure militaire© AFP

Dans son livre Noyade d'État,  Alexis de Dieuleveult a voulu porter la parole de son père qui s'est battu pendant des années pour faire reconnaître la vérité sur les circonstances de la mort de Philippe de Dieuleveult. "Ce type d'écriture, d'enquête et d'investigation n'intéressait pas mon père. Pendant 30 ans, c'était son combat. Je ne pouvais pas, en tant que fils, lui proposer d'écrire un livre ensemble. Je le laissais œuvrer dans cette affaire", nous a-t-il expliqué. Mais à la disparition de son père Jean en 2015, Alexis de Dieuleveult décide finalement de ressortir les vieux dossiers du patriarche afin de mettre en lumière toutes ses années d'investigation.

"C'était inimaginable de jeter ses documents. Le temps était venu de dévoiler certaines vérités que le grand public ignore et de clôturer cette affaire. Cela fait des années que l'on parle de cette affaire avec des suppositions. Il était temps de dire les choses", nous a-t-il expliqué.

Il a été questionné et il y a eu ordre de le tuer

D'après Jean de Dieuleveult, son frère Philippe et ses compagnons auraient été tués par des soldats zaïrois à la suite d'une bavure militaire. Quelques jours avant l'arrivée des deux rafts au barrage d'Inga, un télégramme venu de France aurait alerté les soldats zaïrois de l'arrivée imminente d'un groupe de mercenaires qui était une menace pour l'infrastructure hydroélectrique du barrage. Ces derniers devaient alors être mis hors d'état de nuire. 

Hasard du calendrier, la troupe de Philippe de Dieuleveult devait également passer par ce barrage au même moment. Les sept compagnons de l'Africa-Raft auraient alors été exécutés par les soldats africains qui pensaient avoir à faire au commando en question. Des accusations qui ont toujours été contestées par les autorités françaises et zaïroises.

"Il y a eu une bavure militaire sur l'expédition Africa-Raft et Philippe a été assassiné. Il a été arrêté vivant sur les berges, il a été questionné et il y a eu ordre de le tuer par la suite", nous a affirmé Alexis de Dieuleveult et d'ajouter : "Les responsables politiques et militaires le savent. On est dans une grande hypocrisie, mais c'est une affaire qui dérange au niveau diplomatique".

Plus de 35 ans après la disparition de son parrain, Alexis de Dieuleveult continue encore son combat pour faire reconnaître aux autorités françaises leur implication dans la disparition de l'animateur. À la fin de son ouvrage, il a adressé une lettre ouverte au président de la République Emmanuel Macron, souhaitant qu'il démente "la thèse officielle de la noyade collective certifiée par le gouvernement à l'époque".

 Un "combat de toute une vie" qui pourrait prendre des années, mais pour lequel il y croit dur comme fer.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.