Sommaire

Corinne Masiero : le cinéma et le théâtre, sa rédemption

 Corinne Masiero : le cinéma et le théâtre, sa rédemption© abacapress

Sa première expérience théâtrale, elle s’en souvient comme si c’était hier : "J'avais 28 ans, j'étais en train de zoner. Des potes faisaient du théâtre à l'hippodrome de Douai, ils m'ont demandé de filer un coup de main pour porter le matériel [...] La metteuse en scène, Bernadette Poquet, organisait du training d'acteurs pour se chauffer avant les répétitions. Je poireautais dans mon coin, elle m'a fait monter sur le plateau. Je devais improviser des gestes", explique t-elle dans une interview accordée à Gala.

Elle doit alors traverser la scène en diagonale, en imaginant un petit incident. "J'y vais, en faisant semblant de remettre un lacet. 'Très bien' me dit la metteuse en scène. Très bien ? J'avais le droit de faire des trucs à moi et on me disait très bien ? Mais ça ne m'était jamais arrivé ! Je n'ai vu ce bout de lumière qu'à 28 ans... Alors je me suis dit, je reste là. Je veux faire ça".

Corinne Masiero est folle de ce métier, qu’ellle voit comme son sauveur dans cette période si sombre de sa vie. Quand Le Parisien lui demande si elle pense continuer, elle semble être plutôt positive : "Jusqu’à ce que Josée (ndlr : Josée Dayan), moi ou le public s’épuise".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.