Sommaire

Corinne Masiero : la vie dans la rue et la prostitution

Corinne Masiero : la vie dans la rue et la prostitution© abacapress

La toxicomanie de Corinne Maisero la ruine rapidement et la mène à la prostitution."C’était épisodique. Je faisais des tapins à la sauvette quand j’avais besoin d’argent ou juste pour dormir chez quelqu’un. Sinon, je dormais dans un recoin de vitrine, un parc, un garage, un squat… ou dans un bureau que je nettoyais la journée.", confie-t-elle au Parisien

Dans les colonnes de Telerama, la star se confie sur ses anciens boulots : "Avant d'être actrice, j'ai tenu un bistrot, j'ai été femme de ménage, j'ai gardé des gosses, j'ai vendu de la came, j'ai vendu mon cul [...] ".

Dans ces temps difficiles, l’héroïne de Capitaine Marleau développe alors une nouvelle peur, celle des flics."Je devais dealer ou me prostituer à la sauvette, dans le métro, dans les voitures, pour m'acheter de l'héroïne ; avec à chaque fois la peur des flics ou des maquereaux".

Découvrez notre offre spéciale Black Friday, jusqu'à -75 % sur votre abonnement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.