Pour la première fois depuis la mort de son père, David Hallyday a accepté de répondre aux questions des journalistes. Il s'est exprimé dans "Sept à huit" sur TF1.
David Hallyday évoque pour la première fois la mort de son père à la télévision. ©AFPAFP

Le regret de David Hallyday

Le 5 décembre dernier, Johnny Hallyday disparaissait en laissant derrière lui un nombre incalculable de fans dans le deuil, mais également une famille qui depuis se déchire. D'un côté sa veuve, Laeticia Hallyday, et de l'autre ses deux enfants ainés, Laura Smet et David Hallyday. C'est ce dernier qui a accepté de prendre la parole pour la première fois depuis cette disparition tragique. Devant les caméras de l'émission de TF1 "Sept à huit", il est notamment revenu sur la journée qui a précédé la mort de son père. "Je n’ai pas pu lui dire au revoir", regrette-t-il.

L'équipe médicale avait des consignes

Pourtant, il assure qu'il était présent toute la journée à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine), mais que les médecins l'ont empêché de rentrer dans le bureau où était hospitalisé Johnny Hallyday. Selon lui, ils auraient reçu des consignes de Laeticia à qui il reproche de n'être jamais venu le voir durant toute cette journée. C'est le médecin qui lui a appris la mort de son père. "C'est moi qui ai prévenu Laura. J'ai d'abord appelé Nathalie (Baye) et je me suis sentie obligée d'appeler ma soeur", a-t-il encore déclaré.

Dans son entretien accordé à TF1, le chanteur évoque également son futur album qui sortira dans les bacs le 7 décembre prochain, soit deux jours après le premier anniversaire de la mort de son père. Il parle d'une lettre, celle qui avait écrit à son père la veille de sa mort, mais qu'il n'a jamais eue. "Quand je suis venu et que j'ai pu passer du temps avec lui une fois qu'il était parti, j’ai demandé à la personne à qui j'avais donné la lettre si elle avait pu la lui remettre. Elle m'a dit que non. Ça m'a marqué au fer et c'est le seul truc de toute ma vie dont je n'arriverai pas à me guérir", lance-t-il. Près d'un an après la mort de son père, il regrette que l'image de son père ait été salie. "On a dit que cet homme détestait la moitié de ses enfants. Or, mon père c'était quelqu'un d'aimant, qui adorait ses quatre enfants dont je fais partie".

"Je veux avoir un droit de regard sur son patrimoine musical"

Concernant ses relations avec Laeticia Hallyday, il se souvient qu'elles se sont détériorées lorsque son père était dans le coma artificiel à Los Angeles. Il a été surpris d'apprendre qu'il était déshérité. "Je demande simplement le droit moral de nous quatre (...) Je veux avoir un droit de regard sur son patrimoine musical. C'est ce qui me lie avec mon père", demande-t-il. Malgré les désacords qu'il a avec sa belle-mère, il espère revoir très vite ses petites soeurs. "Avant de partir je leur ai dit que chez moi c'était chez elles".

EN VIDEO - Johnny Hallyday : combien a-t-il eu de maîtresses ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.