Sommaire

Laurent Gerra au coeur d’une controverse

Le 19 janvier 2019, le HCE ( Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes) a sorti un rapport sur le sexisme en France. L’imitateur Laurent Gerra a alors été pointé du doigt comme étant un humoriste utilisant des ressorts sexistes.

“Dans les chroniques humoristiques des matinales radios, Laurent Gerra et Nicolas Canteloup, en particulier, font reposer leur humour sur la sexualisation des femmes imitées. Ce mécanisme permet de dissocier les femmes imitées de leurs compétences politiques, et de les assimiler constamment à leurs corps. Les femmes sont « du sexe féminin » avant d’être des personnalités du champ politique, économique, intellectuel. Les deux chroniqueurs établissent une division entre les femmes jugées attrayantes et celles dont le physique va être le sujet de railleries”, peut-on lire dans le rapport publié sur le site HCE.

Une controverse qui aurait plutôt “motivé”, l’humoriste : “Ah non, au contraire, cela nous a motivés (rire) ! Plus sérieusement, nous sommes dans un contexte satirique et nous avons un droit à la satire en France, tant que ce n'est pas de la diffamation. Nous partons toujours d'une information vérifiée et vérifiable”, a-t-il confié à Puremedias le 3 mars 2020.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.