Sommaire

Terry Richardson

Le photographe de mode Terry Richardson faisait partie du top 10 des plus grands photographes du monde. Mais la star des shooting photos, connu pour ses clichés trash, a longtemps été accusé de harcèlement sexuels par les mannequins qu’il photographiait. En 2010, le mannequin Jamie Peck brise l’omerta autour du photographe et lui assène une première accusation.

La jeune femme raconte au magazine Jezebel que lors d’un shooting photo, le photographe lui aurait proposé de se faire un thé avec son tampon usagé et qu'il l’aurait également encouragé à prendres des positions que l’on retrouve dans les magazines pour adultes. La jeune femme ne s’arrête pas là puisqu’elle explique également qu’il se serait mis nu et il lui aurait demandé de toucher son pénis.

Le photographe a été banni des shooting photos

Après cette grave accusation, de nombreuses langues se délient et l’actrice et mannequin Rie Rasmussen l’accuse dans la foulée d’exploiter sexuellement des jeunes filles. D’après elle, “Il choisit des jeunes mannequins, les manipule pour qu’elles se déshabillent et prennent des photos d’elles dont elles auront honte. Elles ont trop peur de refuser parce que leur agence leur a trouvé ce job, et qu’elles sont trop jeunes pour avoir le courage de leurs opinions” explique-t-elle au magazine Jezebel. Le 23 octobre 2017, le groupe média Condé Nast, propriétaire des magazines Vogue, Vanity Fair, GQ ou encore Glamour, prend la décision de bannir le photographe.

“Tout shooting qui aurait été planifié ou déjà effectué par Terry Richardson, mais pas encore publié doit être supprimé ou remplacé par d'autres contenus. Merci de confirmer que cette mesure sera immédiatement appliquée. Je vous remercie de votre coopération” a envoyé par mail le vice-président du groupe, à tous ses employés.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.