L'isolation phonique d'un logement est indispensable pour le confort de ses occupants. Pour bien isoler un mur, la meilleure solution consiste à placer des plaques de plâtre et d'insérer entre les deux certains matériaux comme de la laine de verre.
Istock

L’isolation phonique, une source de confort

Publicité

Si vous habitez dans un logement mitoyen d’un autre ou à proximité d’une rue bruyante, vous pouvez être victime de nuisances sonores. La répétition de celles-ci revêt un caractère particulièrement pénible. Pour s’en prémunir, il existe une solution relativement simple : l’isolation phonique des murs. A noter que la RT 2012 (Réglementation Thermique de 2012) n’engendre pas de contraintes techniques spécifiques concernant l’isolation phonique des nouveaux bâtiments. Si vous emménagez dans un logement neuf, il est donc important de vous renseigner pour connaître les matériaux employés au moment de la construction. Si vous emménagez dans de l’ancien, des travaux seront peut-être à envisager pour bénéficier d’une bonne isolation phonique.

Publicité

Laine de verre, fibre de bois… quel matériau choisir ?

Pour obtenir une isolation phonique de qualité, il est généralement indispensable de construire une cloison en plaques de plâtre contre le mur à isoler. Certaines plaques de placo sont plus performantes que d’autres sur le plan de l’acoustique. Il est donc important de se renseigner avant de débuter les travaux. La nouvelle cloison sera séparée du mur existant par un espace qu’il convient de remplir avec un matériau isolant. Il en existe de nombreuses sortes. Le plus répandu est la laine de verre, qui se révèle très performante en matière d'isolation phonique, mais aussi thermique. Vous pouvez également opter pour de la laine de roche, de la laine de lin, de la ouate de cellulose, de la fibre de bois… A noter toutefois que cette isolation phonique concerne les bruits aériens (voisinage, voitures…), mais qu’elle ne protège pas des bruits d’impacts ou de chocs.