Aux États-Unis, le MIT s'est inspiré du système de vision du crabe violoniste afin de créer un œil artificiel doté d'une vue à pratiquement 360°, capable de mixer la lumière visible et sa polarisation. L'œil conserve son acuité et sa mise au point, lorsqu'il passe de la terre à un environnement aquatique trouble.
Un œil artificiel inspiré de celui du crabe violoniste

Le biomimétisme est une pratique courante pour les innovations technologiques. Qu’il s’agisse des insectes ou des volatiles pour améliorer les performances de vol des aéronefs, ou bien de la structure d’un véhicule avec les nids-d’abeilles, les exemples ne manquent pas. Parmi les nouveautés en matière de biomimétisme, il y a l’expérimentation menée par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux États-Unis sur la vue artificielle. Leur sujet d’inspiration est le crabe violoniste, dont les mâles ont la particularité d’être dotés d’une énorme pince. Comme autre spécificité, cette espèce de crabe dispose d’un système visuel capable de traiter à la fois la lumière visible, mais aussi sa polarisation.

Les deux signaux lumineux sont gérés simultanément et séparément par le système nerveux du crabe. Un procédé qui permet d’augmenter le contraste d’un sujet, par rapport à son arrière-plan, ce qui est utile lorsque le crabe se...