Alors que les rumeurs autour d'un projet de voiture électrique et autonome chez Apple circulent depuis des années, on peut se demander pourquoi la firme à la pomme ne s'intéresse pas au marché de la mobilité douce qui est en pleine expansion et correspond à nombre de ses valeurs.
Apple Car ? Et pourquoi pas un Apple Bike ?

La machine médiatique n’en finit plus de s’emballer à chaque évocation du projet d’Apple Car. Voilà bien six ans que l’on prête au fabricant de l’iPhone la volonté de lancer une voiture électrique dotée de fonctions autonomes plus ou moins poussées. Dernièrement, c’est la banque d’affaires Morgan Stanley qui a ravivé l’excitation en prédisant que la supposée Apple Car débarquerait en 2025 avec une conduite totalement autonome. Ce véhicule serait dépourvu de pédales et de volant et proposé non pas comme une voiture individuelle mais à travers un service de transport partagé.

Si l’on peut comprendre qu’Apple puisse avoir la volonté de « révolutionner » l’automobile comme il a pu le faire avec les smartphones, une question nous taraude. Pourquoi le géant californien ne s’intéresse-t-il pas à la mobilité douce en général et au vélo électrique en particulier ? Un marché qui collerait encore mieux avec le message...

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >