Alors que le mystère plane encore sur les causes du crash du Boeing 777, l'Autorité australienne de sécurité maritime (AMSA) suspend ses recherches en raison de mauvaises conditions météorologiques.
© AFP

 

Nouveau coup dur pour les familles. Quelques heures après la confirmation du crash par les autorités Malaisiennes, l'AMSA, alors en charge des investigations, a annoncé une interruption des recherches pour cause de mauvais temps. L'agence de sécurité maritime indique qu'elle a "évalué les risques et décidé que les conditions météorologiques actuelles rendraient toute recherche aérienne et maritime dangereuse et feraient courir un risque à l'équipage. L'AMSA a donc décidé de suspendre toutes les opérations de recherche maritimes et aériennes pour aujourd'hui (mardi)" selon l'AFP .

Des vents violents à plus de 80 km/h, des fortes pluies ainsi qu'un plafond nuageux très bas rendent périlleuse la zone de recherches. Cette décision d'interruption  tombe juste après l'effroyable message reçu par les familles des victimes confirmant le scénario du crash dans l'océan Indien.

De nombreux débris retrouvés

De nombreux débris ont été repérés ces derniers jours dans le sud de l’océan Indien, au large des côtes australiennes. Ces objets ont été identifiés avec certitudes comme appartenant à l’avion disparu. En revanche, aucune explication n’a encore été donnée concernant la disparition des écrans radars avant le crach. Il semblerait que l’avion soit tombé en mer faute de carburant. Toutefois cela n’explique pas pourquoi l’avion se trouvait à l’opposé de sa route initiale.

Les autorités australiennes attendent ainsi que les intempéries se calment pour reprendre lees investigations.

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Incroyable : un zèbre à pois découvert au Kenya !