Sommaire

Son indulgence avant Sotchi

Quelques semaines avant la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Sotchi, Vladimir Poutine a annoncé la libération de centaines de prisonniers. L'opinion internationnale critiquait depuis plusieurs mois des arrestations jugées injustes par certains. Les Pussy Riots, qui avaient entonné un chant anti-Poutine dans une église, ont ainsi été libérées. Mikhaïl Khodorkovski, considéré comme son "ennemi juré", a lui aussi été libéré après dix ans d'incarcération.

Pour la spécialiste de la Russie Tatiana Kastouéva-Jean, cette décision de Vladimir Poutine est "un bon coup de communication, que Poutine avait tout intérêt à faire et qui pourrait lui apporter des dividendes économiques et politiques".

Même l'ex-Beatles Paul McCartney s'en était mélé en réclamant, dans une lettre adressée au président russe, la libération d'une dizaine de militants Greenpeace.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.