Un triathlète sud-africain a été violemment agressé mardi par un groupe d’hommes qui a tenté de lui scier les jambes. Retour sur ce qu’il s’est passé.

Une sordide affaire. Mardi matin très tôt près de la ville côtière de Durban en Afrique du Sud, le triathlète Mhlengi Gwala a été sauvagement agressé par un gang sur le chemin de l'entraînement. Alors que la victime était à vélo, des hommes sont "sortis d’un buisson", a raconté à l’AFP Dennis Jackson, le directeur d’une organisation de soutien aux athlètes de la ville. Sandile Shange, un ami de l’athlète a quant à lui indiqué à la Radio 702 que le sportif a d’abord cru que les malfaiteurs voulaient le voler. Aussi, pour s’en débarrasser, leur a-t-il "proposé de leur donner son téléphone, sa montre et son vélo".

"Je pense qu’ils sont arrivés jusqu’à l’os"

"Mais ce n’est pas ce qu’ils voulaient, a-t-il poursuivi. Ils ont pris une scie (…). Deux types tenaient le haut de son corps pendant qu’un autre lui sciait la jambe" à vif, dans la rue. "Je pense qu'ils sont arrivés jusqu'à l'os et n'ont pas pu aller plus loin. Ils ont alors essayé de couper l'autre jambe", a également précisé Sandile Shange. Les malfaiteurs ont finalement tout arrêté et pris la fuite au passage d’une patrouille de police.

Publicité
Mhlengi Gwala a ainsi pu être pris en charge par les secours. Actuellement hospitalisé, il attend pour subir une opération censée sauver sa jambe. "Les chirurgiens sont confiants", assure Dennis Jackson. Une enquête a été ouverte mais pour le moment aucune piste ne semble privilégiée pour expliquer la raison de cette attaque sauvage.

 

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité