Laurent Wauquiez a été enregistré à son insu lors de ses cours donnés "à huis clos" dans une école de commerce de Lyon. Dans les enregistrements diffusés par l’émission Quotidien, le chef des Républicains est sans filtre.

L’émission Quotidien diffusée sur TMC s'est procurée les enregistrements des cours donnés par Laurent Wauquiez à l'EM Lyon, qui se croyait pourtant à l'abri... Le président du parti Les Républicains a critiqué sans aucun filtre le président de la République, Valérie Pécress, les députés en Marche et même Gérald Darmanin ce ‘Cahuzac puissance 10’", rapporte le HuffingtonPost

1) Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, visé par une plainte pour viol classée sans suite ce vendredi, a été isolé au sein de son parti. Laurent Wauquiez a plusieurs fois demandé sa démission, et l'accuse de mentir : "Mais c'est un monument à regarder, ce truc ! C'est du Cahuzac puissance 10 ! [...] le type sait très bien ce qu'il a fait, il sait très bien ce qui va arriver. Vous penserez à moi dans les semaines qui viennent, mais lui je lui promets pas un grand destin", "Ca va faire très mal, et ça va devenir l'incarnation de ce qu'a été Cahuzac".

"Vous avez vu les guignols d'En marche?"

2) Laurent Wauquiez n'a épargné personne lors de ses cours d'"Enjeux de société" à l'EM Lyon. Il s'est attaqué au président de la République lui-même en insinuant qu'Emmanuel Macron "fait comme [lui]" et "se met en bras de chemise" pour "faire cool". Il n'a pas non plus ménagé les anciens chefs de l'Etat en affirmant que Nicolas Sarkozy plaçait ses ministres sur écoute.

3) Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes s'en également est pris aux députés du parti En Marche, des "guignols" selon lui. "Ils sont tous avec le petit doigt sur la couture, ils doivent tous voter la même chose" et dont il estime qu'ils "se font taper dessus avec une matraque" dès qu'ils "osent apporter la moindre dissonance". Laurent Wauquiez a ensuite ajouté au sujet de l'Assemblée nationale : "Il n'y a aucun équilibre des pouvoirs en France. Donc, il y a une dictature totale en France (...) l'alignement entre l'exécutif et le législatif, c'est une vaste foutaise !"

4) Le chef des Républicains, interrogé sur le fait qu'une étudiante sortant d'une prépa littéraire ait eu l'occasion de passer les courcours d'école de commerce, s'est également attaqué à Valérie Pécresse :"c'est vrai, c'est Valérie qui avait mis ça en place ? Rholala, le nombre de conneries qu'elle peut faire !"

Publicité
5) Ironie de l'histoire, après avoir taclé une bonne partie du corps politique, Laurent Wauquiez a finalemement déclaré à ses élèves : "la caractéristique quand on est un élu, surtout dans le monde actuel, c'est que tout ce que vous dites, à tout moment, peut être utilisé, repris et déformé contre vous."

En vidéo - Perri & Neumann : Laurent Wauquiez doit-il assumer ses propos ou s'excuser ? - 20/02

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité