Auditionné par les enquêteurs, le suspect de l'attaque du train Thalys, dont l'identité exacte est en cours de vérification, serait connu des services de renseignements, mais selon ses premières déclarations il nie être un terroriste et affirme avoir voulu rançonner les passagers.

En garde à vue, l'homme soupçonné d'avoir ouvert le feu dans un train Thalys ce vendredi, est actuellement entendu par les enquêteurs. Son identité est toujours en cours de vérification, mais d'après les informations qu'il a livrées aux policiers, il s'agirait d'un homme âgé de 26 ans, d'origine marocaine, apparemment connu en Espagne, où il vivait, pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale. Signalé au niveau européen par les autorités espagnoles comme potentiellement dangereux, il faisait l'objet d'une "fiche S" auprès des services de renseignements français, a confirmé une source policière.

 

La piste terroriste privilégiée par les enquêteurs

Lourdement armé, le tireur était en possession d'un fusil d'assaut type kalachnikov, d'un pistolet automatique, ainsi que de neuf chargeurs et d'un cutter. Situé en queue du train, l'homme aurait donc pu, s'il n'avait pas été maîtrisé à temps par des militaires américains présents à bord du train alors qu'il sortait des toilettes, commettre d'importants dégâts. Le parquet de Paris a indiqué que c'est au vu "du déroulé des faits et du contexte" que la section anti-terroriste s'est saisie de l'enquête. Si aucune piste n'est écartée, la piste terroriste semble néanmoins, pour l'heure, privilégiée par les enquêteurs.

Il affirme avoir eu l'intention de commettre des braquages

Publicité
Selon les informations de BFM TV ce samedi en milieu de matinée, le suspect, qui a commencé à parler, aurait nié être un terroriste et déclaré vouloir rançonner les passagers du train. Selon ses déclarations, il avait prévu de commettre des braquages. Concernant les armes en sa possession, il affirme les avoir trouvées par hasard dans un parc à Bruxelles. Des affirmations qui correspoendant mal, si son identité est vérifiée, à son profil.

En vidéo : les images chocs du suspect, tournées à l'aide d'un téléphone portable à bord du train

mots-clés : Thalys, Tireur, Train

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité