L'humanitaire française Sophie Pétronin a été enlevée samedi à Gao, dans le nord du Mali. Cette dirigeante d'une ONG d'aide à l'enfance avait échappé à un enlèvement en 2012. 
AFP

Les autorités françaises ont confirmé dimanche que Sophie Pétronin, une humanitaire française, avait été enlevée samedi à Gao, au nord du Mali.

Comme le souligne LCI, cette dirigeante d'une ONG suisse d'aide à l'enfance, Association Aide à Gao (AAG), est âgée de 66 ans. De profession médecin nutritionniste, Sophie Pétronin avait découvert cette ville du nord du Mali en 1996 avant de s’y installer définitivement en 2001, selon le site de son association

A lire aussi Il fait croire à son épouse qu'il a été enlevé... alors qu'il est avec sa maîtresse !

En 2012, elle avait échappé de justesse à un enlèvement

L’objectif de l'AAG était alors de bâtir un centre d’accueil pour les enfants et bébés orphelins malnutris. Elle souhaitait aussi "aider les autorités locales dans leur programme d’assainissement" de la ville, par le ramassage des ordures avant la saison des pluies, favorable à la propagation d’épidémies. Selon le site de l’AAG, un centre de nutrition était également à l’étude.

En 2012, Sophie Pétronin avait échappé de justesse à un enlèvement par un groupe islamiste. Rapatriée en France, elle avait pu retrouver son fils et ses petits-enfants. Mais elle est très vite retournée à Gao pour poursuivre son travail humanitaire. Sur RFI, le gouverneur de la ville Seydou Traoré a expliqué dimanche que Sophie Pétronin avait en effet "repris ses activités", sans se cacher. 

Vidéo sur le même thème : Les rebelles touaregs décrètent l'indépendance du nord Mali livré au chaos

Vidéo : Mali: Les rebelles touaregs décrètent l'indépendance du nord Mali livré au chaos

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.