Selon 'Le Canard Enchaîné', la compagnie Air Algérie jouit d'une réputation plutôt sulfureuse dans son pays.
© AFPAFP

C’est Le Canard Enchaîné qui rapporte cette histoire. L’hebdomadaire satirique rappelle qu’il y a encore un an, la compagnie aérienne frappée la semaine dernière par le crash du MD-83 reliant Ouagadougou à Alger, était au cœur d’un scandale concernant deux pilotes qui volaient avec des faux diplômes. "Deux loustics pilotaient les engins avec des licences contrefaites" raconte ainsi Le Canard précisant au passage que cette entourloupe avait été approuvée... par le ministère des Transports algérien.

>> Lire aussi :  Crash Air Algérie : que peut-on réellement espérer des boîtes noires ?

Mais ce n'est pas tout. D’autres casseroles sont traînées par cette compagnie que les Algériens surnomment "Air Couscous". L’hebdomadaire revient également sur cet épisode en 2010, quand Air Algérie a manqué de très peu de se faire inscrire sur la liste noire de l’Union Européenne en raison d’importants problèmes de sécurité et du manque de formation de ses équipages.

À l'issue d'un intense lobbying, l'espace aérien européen est tout de même resté ouvert à Air Algérie. Nous parlions il y a peu de la faillite probable de la Malaysia Airlines suite aux deux crash successifs. À en croire les révélations du Canard Enchaîné, la compagnie "jouissant du quasi-monopole sur le trafic intérieur algérien" serait bien avisée d’envisager un destin semblable.    

Vidéo sur le même thème : Les premières images du crash du vol AH5017 d'Air Algérie

Vidéo : Crash du vol AH5017 : les premières images des lieux de l'accident

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.