Un homme armé retient plusieurs personnes en otages dans un café de la Martin Place à Sydney (Australie) depuis ce lundi matin. Des otages ont réussi à s'enfuir. Suivez les évènements en direct.
AFP

Aux environs de 9h45 (heure locale) ce lundi matin, un homme armé a fait irruption dans un café de la Martin Place, une place piétonne située dans le centre des affaires de Sydney (Australie). Le malfaiteur a ensuite pris l’ensemble des occupants des lieux en otages. Des secours ont rapidement été dépêchés sur place, tandis que des dizaines de policiers ont encerclés les lieux et que tous les bâtiments voisins ont été évacués. Des négociations seraient actuellement en cours entre le preneur d’otages et la police.

19h00 - La prise d'otages a fait trois morts, dont le preneur d'otages, et six blessés, selon la police.

18h00 - Le forcené et au moins un otage sont morts indiquent plusieurs médias

16h40 - Sydney : La chaîne de télévision australienne 7News affirme que le terroriste Haron Monis a été abattu au cours de l'assaut.

Voici les images de l'assaut

16h20 - Sydney : La police a mené l'assaut sur le café dans lequel le terroriste gardait ses otages. Cinq personnes ont été évacuées. Le preneur d'otages, Haron Monis, était connu des services australiens comme étant islamiste radical. Ce dernier aurait été neutralisé au cours de l'assaut. 

12h25 - Le preneur d'otages serait un homme d'une quarantaine d'années.

11h53 -Une autre prise d'otages a actuellement lieu en Belgique. Quatre hommes armés seraient retranchés dans un appartemment de Gand, une ville flamande au nord du pays. Une personne serait retenue en otage. Il n'y aurait pour le moment eu aucune revendication terroriste ni aucun élément permettant de faire un lien avec la prise d'otages de Sydney. 

10h43 - Près de 40 organisations musulmanes se sont élevées pour condamner cette prise d'otages.  "Nous rejetons toute tentative pour ôter des vies innocentes de n'importe quel être humain et de susciter la peur et la terreur dans les coeurs", ont-elles fait savoir.

10h18 - Le preneur d'otages aurait été idéntifié par la police qui garde son identité secrète, selon les informations d'Elodie Largenton, le correspondante de France Info en Australie.

9h41 - Toujours selon Ten News, le preneur d'otage voudrait "qu'on lui apporte directement dans le café le drapeau de l'EI" (Etat islamique).

9h05 - Le preneur d'otages voudrait parler au Premier ministre australien. Toujours selon les informations de la chaîne locale Ten News, qui a affirme avoir pu parler à deux des otages libérés,l'homme armé souhaiterait s'entretenir avec Tony Abbott. En échange de cette discussion, il serait prêt à livrer un nouvel otage.

8h38 - Selon les informations de la chaîne locale Ten News, l'homme armé aurait assuré aux policiers avoir placé deux bombes à l'intérieur du café et dans le centre-vile de Sydney.

7h14 -Deux autres otages, des femmes, auraient réussi à sortir du café. Ils seraient donc cinq au total à avoir échappé au preneur d’otages.

6h58 - Trois des otages ont réussi à s’enfuir. Des images tournées par les médias locaux montrent en effet trois personnes sortant du café, l’air terrifié et les mains l’air. Plusieurs autres personnes sont toujours retenues à l’intérieur. Elles seraient une trentaine selon les autorités.

Certaines d’entre elles ont même été filmées plaquant aux fenêtres un drapeau noir avec des inscriptions en caractère arabes. Selon les premiers éléments recueillis, il s’agirait d’une profession de foi musulmane, la "shahada" et le message voudrait dire : "Il n’y a de Dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète". "Nous n'avons pas encore confirmé qu'il s'agit d'un événement lié au terrorisme", a déclaré le chef de la police de l'État de Nouvelle-Galles-du-Sud, Andrew Scipione. "Nous ne connaissons pas les motivations de l'auteur, nous ne savons pas s'il agit pour des motifs politiques, mais, de toute évidence, il existe des éléments allant dans ce sens", a de son côté estimé le Premier ministre australien, Tony Abbott, lors d’un point presse.

Quelques minutes avant l’annonce de la prise d’otages, ma police a annoncé l’arrestation d’un homme à Sydney, soupçonné d’avoir participé à la préparation d’attentats visant le pays. Au même moment que son arrestation, une autre équipe de police est intervenue à l'Opéra de Sydney et l’a fait évacuer à la suite d'une alerte au colis suspect. Toutefois, Andrew Scipione a indiqué qu'il ne pensait pas que les deux affaires soient liées.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Prise d'otages à Sydney : les images de l'assaut de la police

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.