PHOTOS : une pluie de cendres se déverse sur l’Equateur
Le volcan Cotopaxi s'est réveillé et il le fait savoir. Une impressionnante pluie de cendres s'est abattue sur le centre du pays.

Une vision apocalyptique

1/8
Une vision apocalyptique

Après 138 ans de demi-sommeil, le volcan Cotopaxi, situé en Equateur, s’est récemment réveillé ; et il a craché, ces derniers jours, une véritable pluie de cendre. Depuis Quito, la capitale de 2,3 millions d’habitants située à 45 km du volcan, les habitants ont pu observer une colonne grise de plus de 2 km de hauteur au-dessus du cratère. Le gouvernement a décrété l’état d’exception pour une durée de 60 jours. Il a également prévu des plans d’évacuation au cas où la situation s’envenimerait.

Le gouvernement sur le qui-vive

2/8
Le gouvernement sur le qui-vive

Le ministère coordinateur de sécurité a annoncé que "des émissions continues de vapeur avec une charge modérée de cendres" avaient été enregistrées près du volcan, rapporte 20 minutes.

Un des volcans les plus dangereux au monde

3/8
Un des volcans les plus dangereux au monde

Le volcan Cotopaxi culmine à 5 897 mètres. Son cratère principal, lui, mesure entre 800 et 550 mètres de diamètre.

Des équatoriens assistent impuissants au déferlement de cendre

4/8
Des équatoriens assistent impuissants au déferlement de cendre

Une douzaine de villages et une partie du sud de Quito ont été touchées par une "chute de cendres". Le gouvernement a envoyé des aliments et des plans d’évacuation aux personnes concernées.

Voir la suite du diaporama

Environ 325 000 personnes pourraient être impactées

5/8
Environ 325 000 personnes pourraient être impactées

La dernière éruption de Cotopaxi remonte à 1877. Jusqu'à 325 000 personnes pourraient être impactées par cette nouvelle éruption, selon les autorités équatoriennes.

Prendre la route est devenu dangereux

6/8
Prendre la route est devenu dangereux

La visibilité sur la route est complètement brouillée par les cendres du volcan.

Une catastrophe pour le bétail

7/8
Une catastrophe pour le bétail

Nelson Pila, un éleveur de la région, a expliqué à l’AFP que "les vaches n'ont plus à manger car toute la cendre est sur l'herbe, ce qui est mauvais pour elles, car ça leur donne de la fièvre, la diarrhée et ça stoppe la production de lait".

Un désastre pour l’agriculture

8/8
Un désastre pour l’agriculture

Maria de Los Angeles, une agricultrice de 36 ans, a expliqué à l’AFP que la cendre "brûle les cultures, les assèche, elles sont perdues".