Lors d'une conférence de l'OCDE, le président de La République a annoncé que les lycéennes enlevées par Boko Haram allaient être libérées sous peu... Sans en avoir la confirmation effective.
© AFPAFP

Lors d'une conférence à l'OCDE, François Hollande s'est un peu vite emballé sur la libération des lycéennes enlevées par Boko Haram. En effet, le Nigéria a annoncé qu'un accord avait été trouvé avec la secte armée Boko Haram pour libérer les 219 lycéennes qu'ils avaient enlevées en avril dernier, mais pour le moment, cette libération n'est pas confirmée.

Or, le président de la République a déclaré lors de son intervention : "Boko Haram a annoncé que les jeunes filles allaient être libérées. Nous avons des informations qui laissent penser que ça pourrait venir dans les heures ou dans les jours qui suivent".

"Nous espérons que Boko Haram tiendra son engagement"Se rendant compte de sa précipitation, François Hollande a ensuite rectifié en expliquant que "pour l'insdtant, nous n'avons pas encore confirmation qu'elles ont été libérée, mais l'engagement a été pris".

Lors de son annonce, le président voulait donc en fait seulement annoncer que l'accord concernant à la libération des lycéennes avait été conclu. Il a ajouté que "lengagement a été pris, et nous espérons que Boko Haram tiendra son engagement".

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.