Face à l’inaction de la communauté internationale et de l’Etat nigérian pour retrouver les 223 adolescentes enlevées le 15 avril dernier par Boko Haram, des personnalités et des internautes des quatre coins du monde se mobilisent sous le mot d’ordre #Bringbackourgirls (rendez-nous nos filles).

"Nos prières vont aux adolescentes enlevées et à leurs familles", assure Michele Obama

©

©capture d'écran Twitter @FLOTUS

Environ 200 lycéennes ont été enlevées le 15 avril dernier par la secte islamiste Boko Haram. Les jeunes filles seraient sur le point d’être mariées de force et réduite à l’esclavage pour éviter qu'elles ne soient scolarisées.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité