Après avoir recruté des combattants un peu partout dans le monde, Daech a lancé sa première vidéo en mandarin. Le but : attirer des djihadistes chinois. 

Environ 30 000 combattants venus de 80 pays différents auraient rejoint Daech depuis 2011, selon les services de renseignements américains. Parmi ces djihadistes, la plupart sont originaires d’Occident, d’Afrique du nord ou encore du Moyen-Orient. Une situation à laquelle l’organisation terroriste a décidé de remédier en tentant de recruter de nouvelles recrues chinoises. Sur son site Internet, l’organisation a récemment publié une vidéo en mandarin dans laquelle un chant religieux appelle les musulmans du pays à prendre les armes. "Notre rêve est de mourir en combattant sur ce champ de bataille", narre notamment une voix masculine.

A lire aussi- Daech : le groupe terroriste publie une nouvelle vidéo de l’horreur

Dans le viseur de Daech : les Ouïghours, une communauté musulmane très présente dans la province du Xinjiang (nord-ouest de la Chine). Amnesty International dénonçait déjà en 2011 la répression infligée à cette communauté par le régime de Pékin. Une répression qui s’est endurcie au fils des ans. Cette année, les étudiants et les fonctionnaires musulmans se sont notamment vus interdire la pratique du jeûne pendant le mois du Ramadan. Des provocations qui pourraient créer un terreau favorable à la radicalisation de certains Ouïghours, selon plusieurs experts. En juin dernier, Daech avait également diffusé la vidéo d’un Ouïghour expliquant sa décision de rejoindre les rangs de l’Etat islamique.

Des milliers de candidats potentiels au djihad

"L'Etat Islamique a déjà mené des actions avec des djihadistes ouïghours, mais là, je pense qu'il vise les musulmans chinois dans leur ensemble, notamment l'ethnie Hui", a néanmoins nuancé au Figaro Romain Caillet, un spécialiste des mouvements djihadistes. Cette ethnie rassemble à elle seule près de 10 millions de personnes réparties dans plusieurs régions du pays. "C'est difficile à évaluer mais je pense que sur les millions de musulmans de Chine, des milliers de personnes sont potentiellement candidates au djihad, a également estimé le spécialiste. Par ailleurs, l'Etat Islamique dit qu'il a volonté à agir partout et là ils montrent qu'ils peuvent le faire."

Pour autant, la Chine, qui a refusé de rejoindre la coalition internationale, ne serait pas directement dans la ligne de mire des terroristes.

En vidéo sur le même thème - La stratégie de communication 2.0 de Daech sur la toile

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France