Depuis un mois, des Algériennes combattent l’obscurantisme en s’affichant fièrement en bikini sur les plages de leur pays. Un phénomène aujourd'hui appelé "la révolte des bikinis".

Début juillet, la station balnéaire d’Annaba, en Algérie, s’est transformée en un lieu de manifestations féministes. "Je me baigne avec les vêtements que je veux, où je veux, quand je veux !", a déclaré Halima, une Algérienne de 32 ans, au Parisien. Ces manifestations se sont depuis répandues dans toutes les plages de leur pays. 

Une jeune femme à l’origine de ce mouvement

Une jeune femme de 27 ans est à l’origine de cette révolte des bikinis, explique LCI. Connue sous le pseudonyme de Sara, c’est en se rendant sur la plage avec sa famille, au mois de juin, qu'elle s'est sentie "obligée" de garder ses vêtements, de peur de se faire agresser verbalement. Elle a donc décidé de créer une page Facebook pour rassembler d’autres femmes qui, comme elle, désirent s’afficher fièrement en bikini sur les plages d'Algérie. La page a regroupé 1 500 femmes en une semaine. Actuellement, elle en compte plus de 3 600, qui se rassemblent sur les plages de leur pays en maillot de bain deux pièces pour revendiquer le droit de s'afficher dans cette tenue. 

Le but est de lutter contre les discours moralisateurs

Publicité
Autorisé en Algérie, le bikini est souvent jugé "trop provocant". Le but de Sara est de lutter contre les discours moralisateurs à ce sujet. Cependant, par mesure de sécurité, des règles ont été données sur la page Facebook du mouvement : les dates et lieux de manifestations devront rester secrètes afin d’éviter toute riposte de personnes qui sont en total désaccord avec leur conviction, rappelle Marianne.

En vidéo sur le même thème :  L'évolution du maillot de bain de 1890 à aujourd'hui 

mots-clés : Algérie, Facebook

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité