Sommaire

"Il y a des lieux à Londres et ailleurs qui sont si radicalisés que les policiers y craignent pour leurs vies"

Le retour des "no go zones". Suite à ses propos sur les musulmans, Donal Trump a déclaré que certains quartiers parisiens et londoniens étaient devenus trop dangereux pour les policiers. "Paris n’est plus la ville sécurisée qu’elle était. Il y a des quartiers qui sont radicalisés, où la police refuse d’aller. Ils sont terrifiés. (…) Il y a des lieux à Londres et ailleurs qui sont si radicalisés que les policiers y craignent pour leurs vies", a-t-il affirmé lors d’une interview sur MSNBC.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.