L'homme qui a fait irruption ce vendredi et ouvert le feu au palais de justice de Brampton, dans la banlieue de Toronto, a été abattu par la police. Blessé lors d'un échange de tirs, l'un des agents des forces de l'ordre a été transporté à l'hôpital.

Il était environ 11 heures du matin ce vendredi (16 heures heure française), lorsqu'un homme, armé, a pénétré dans l'enceinte du tribunal de Brampton, dans la banlieue de Toronto. L'individu a alors brusquement ouvert le feu. S'en est suivi un échange de tirs avec les forces de l'ordre présentes sur place. Le tireur a été abattu et l'un des policiers présent dans l'entrée du bâtiment a été blessé, a indiqué l'Unité des Enquêtes Spéciales. "L'homme a été touché et sa mort a été constatée" a-t-il été précisé. Le policier blessé a lui été transporté à l'hôpital et le tribunal a été aussitôt bouclé. Une enquête a immédiatement été ouverte pour tenter de comprendre comment un tel incident a pu se produire.

Le motif de la fusillade reste inconnu

Le palais de justice de Brampton est en effet le plus grand tribunal de la région, et pour pouvoir y entrer, il faut montrer patte blanche. Toute personne extérieure aux membres de la magistrature ou de la police doit en effet passer le contrôle de sécurité et les portiques de détection de métaux. L'Unité des Enquêtes Spéciales, un service indépendant en charge des enquêtes sur les incidents graves implicants des membres de la police, a ainsi dépêché sur place 15 enquêteurs et 3 membres de police scientifique. Pour l'heure, aucune précision supplémentaire, sur l'état de santé du policier blessé ou sur les raisons qui ont poussé le tireur à commettre un tel acte, n'a été donné. Toute personne présente dans l'enceinte du tribunal au moment de la fusillade avait été consignée à l'intérieur par les forces de l'ordre. L'enquête devra éclaircir les circonstances du drame.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :