L'hebdomadaire marocain publie une couverture ouvertement homophobe et déclenche une violente polémique.

Un rapport du ministère de la Santé marocain a conclu, dimanche dernier, qu'il était nécessaire de dépénaliser l'homosexualité au Maroc. En effet dans ce pays, l'homosexualité est illégale, punie par la loi et passible de trois ans de prison. Cette question suscite un véritable débat au sein de la société marocaine.

L'hebdomadaire Maroc Hebdo a déclenché une vive polémique en faisant un titre clairement homophobe : "Faut-il brûler les homos ?".

Faisant référence à la conclusion du rapport du ministère de la Santé concernant la dépénalisation de l'homosexualité, le journal ajoute : "Le ministère de la santé appelle à la dépénalisation de l'homosexualité au Maroc. Certes, c'est un droit individuel. Mais, quid de la morale et des valeurs religieuses ?".

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes se sont montrés choqués et l'ont fait savoir.

Un journal habitué aux provocations 

Publicité
Maroc Hebdo n'en est pas à sa première polémique. En septembre 2013, l'hebdomadaire avait publié une couverture xénophobe : "Le Maroc pris au piège" sur fond de Subsahariens assis et abattus, la tête entre les mains", faisant référence à l'immigration clandestine au Maroc.

©

Dix mois plus tôt, Maroc Hebdo publiait sur le même sujet, titrant "Le péril noir" en couverture.

Vidéo sur le même thème : Les actes homophobes ont baissé en 2014 

mots-clés : Homophobie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité