Telle une poudrière, le Burkina Faso s'embrase. Dans la capitale Ougadougou hier, les affrontements entre les manifestants et les autorités ont été violents. En cause, le président Blaise Compaoré qui souhaite modifier la constitution pour rester sur son siège qu'il occupe depuis 1987.