Depuis vendredi 28 septembre, Hong-Kong est le théâtre d'affrontements entre militants pro-démocratiques et la police anti-émeute. Des milliers de personnes sont descendues dans la rue ce weekend pour soutenir le mouvement.
Émeutes à Hong-Kong : des milliers de personnes dans la rue

Des milliers de manifestants faisant un sitting devant le siège du Conseil législatif (Parlement de Hong-Kong)

1/8
Des milliers de manifestants faisant un sitting devant le siège du Conseil législatif (Parlement de Hong-Kong)

À l’origine de ces troubles, considérés comme les pires depuis que la ville est passée sous tutelle chinoise en 1997, un mouvement porté par les étudiants. Ceux-ci manifestent depuis près d’une semaine pour une réforme démocratique.

Le centre-ville, occupé de jour comme de nuit

2/8
Le centre-ville, occupé de jour comme de nuit

Occupy Central, le mouvement en question, tireson nom du centre ville hongkongais qu’il appelle à occuper. Il reproche à Pékin de vouloir avoir la mainmise sur les instances locales et sur le fonctionnement des élections du chef de l’exécutif de Hong-Kong.

Occupy Central est un mouvement inspiré des "indignés" de 2001

3/8
Occupy Central est un mouvement inspiré des "indignés" de 2001

Le mouvement dénonce la décision prise de limiter le nombre de candidats possibles aux prochaines élections de l’exécutif, portant atteinte de fait au suffrage universel. Ce droit a été acquis sous l’ancien statut de la colonie britannique. Les candidats seraient par ailleurs pré-sélectionnés pour convenir aux exigences de Pékin.

Les responssables d'Occupy Central invitant les Hongkongais à manifester

4/8
Les responssables d'Occupy Central invitant les Hongkongais à manifester

Dimanche 28, après que les évènements des jours précédents aient vu s’affronter étudiants et policiers, le responsable d’Occupy Central, Benny Tai, a appelé la population à rejoindre le rang des manifestants.