Sommaire

Ces crashs non-élucidés

-          Le 11 septembre 1968, le vol 1611 Air France s’est abîmé au large de Nice, alors qu’il devait rejoindre Ajaccio. Les 95 personnes présentes à bord de l’appareil sont décédées. L’hypothèse d’un tir de missile provenant d’une base italienne avait un temps été abordée. Les autorités n’ont jamais pu identifier la cause du drame.

-          Le vol 870 Itavia attire encore toute l’attention. Ce dernier s’est abîmé en mer Tyrrhénienne en 1980 lors d’un trajet Bologne-Palerme, coûtant la vie à 81 passagers et membres d’équipages. Alors que la thèse de l’accident a été rapidement écartée, celle de l’attentat a ensuite été privilégiée. Or, en 1999, le magistrat italien Rosario Priore évoque la piste d’un tir de missile d’avion de chasse appartenant à l’Otan. Ce dernier avait pour mission d’abattre un MIG-23 libyen dans la même zone où l’avion s’est écrasé.

-          Dernier mystère en date, le vol 602 Lion Air, lequel a disparu des radars du Sri Lanka lors d’une liaison entre deux villes du pays. Les autorités Sri-lankaises ont attribué la mort des 55 personnes à bord aux rebelles tamouls.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.