Face aux immenses quantités de déchets alimentaires produites chaque année par ses habitants, la Chine mise sur la "mouche soldat noire", qui permet de faire disparaître plusieurs kilos de déchets en un temps record.
Istock

Une manière originale d’organiser le recyclage des déchets. En Chine, depuis quelques années, des élevages un peu particuliers se développent : ceux des "asticots gloutons" ! D’après l’AFP, cité par Le Figaro, la culture de larves de la "mouche soldat noire" permet de faire disparaître plusieurs kilos de déchets en un temps record.

"En moyenne, un kilo d'asticots peut manger deux kilos de déchets en quatre heures", a expliqué Hu Rong, gérante d’un élevage situé dans la ville de Pengshan, dans la province de Sichuan dans le sud-ouest du pays, à l’AFP. Lorsqu’on sait qu’une personne produit chaque année en Chine 29 kilos de déchets alimentaires, soit 40 millions de tonnes par an pour l’ensemble des habitants, l’intérêt de cultiver ces larves dévoreuses devient évident.

A lire aussi –  La Station spatiale internationale largue ses déchets

Elle mange "déchets alimentaires, excréments, cadavres d'animaux"

La mouche soldat noire ("Hermetia illucens") est une espèce de mouche originaire du continent américain, connu pour être une grande consommatrice de déchets qui leur permet de se développer et de grandir. Grâce à ses enzymes très puissants, elle peut digérer très rapidement des "mets un peu particuliers : déchets alimentaires, excréments, cadavres d'animaux et globalement toute matière organique en décomposition", rapporte l’AFP.

En consommant les déchets alimentaires, ces larves permettent aussi de trouver une solution au gaspillage alimentaire. "Quand on invite au restaurant, la coutume veut qu'on commande toujours plus de plats que nécessaire, pour montrer son hospitalité. Et forcément, ce qui reste est jeté", a indiqué Wang Jinhua, directeur de Chengwei Environment, entreprise qui récupère les restes dans des restaurants pour les revendre à des éleveurs.

Ces larves présentent d’autres avantages. Une fois bien repues, elles sont vendues pour nourrir des animaux d’élevage, comme des poulets ou des poissons, destinées aux humains. La boucle alimentaire est boulée. Et puisque rien ne doit être gâché, les excréments de ces petites bêtes sont utilisés… comme engrais bio !

En vidéo - Pollution : des larves pour sauver la planète

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.