Une scène improbable s'est déroulée hier en Chine. L'évènement n'a duré que quelques minutes, mais il est suffisamment rare dans l'Empire du Milieu pour faire son effet. Six étudiantes de l'université du Guangdong imitent les Femen pour dénoncer, seins nus, les inégalités hommes-femmes.
© Weibo

Ces jeunes femmes n’ont visiblement pas froid aux yeux. Lundi 21 avril, six étudiantes de l’université technologique du Guangdong, située au sud de la Chine, ont manifesté à la manière des Femen contre l’inégalité entre hommes et femmes, rapporte le blog de L’empire Weibo, tenu par des journalistes du Monde en Chine. Les jeunes femmes ont laissé tomber leur t-shirt et soutien-gorge pour arborer des pancartes revendiquant "la reconsidération du rôle des femmes dans la société", et notamment "l’égalité des chances dans l’emploi".

Plus pudique que leurs consœurs les Femen, leur poitrine était peinte de fleurs. Et afin de masquer leur identité, les étudiantes portaient des lunettes de soleil, un masque anti-pollution et une casquette. Cette manifestation intervient dans un contexte de ralentissement de la croissance économique, qui condamne au chômage des millions de jeunes diplômés à travers le pays. Les photos de la manifestation éphémère, prises par des passants, ont rapidement circulé sur le réseau de microblogging Weibo, le "Twitter chinois", trop nombreuses pour être censurées avant d’avoir fait le tour du Web chinois et mondial.

Le militantisme féministe est un phénomène rare en Chine, où les manifestations sont interdites ou fortement réprimées. En 2012, un groupe de féministes avait exigé à Canton, capitale de la province de Guangdong, l’égalité de temps d’attente aux toilettes publiques. Elles avaient occupé des toilettes publiques pour hommes pour réclamer davantage de toilettes pour femmes. L’an dernier, Ai Xiaoming, une réalisatrice et enseignante d’université à la retraite, s’est également fait connaître chez les féministes chinoises en exhibant son buste nu recouvert de caractères avec une paire de ciseaux à la main, afin d’exprimer sa solidarité pour une militante féministe agressée dans une province voisine.

Voir en vidéo sur le même thème : une militante des Femen déchire une Bible au Texas

Vidéo : Femen : une activiste déchire une Bible au Texas

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.