L'incroyable astuce d'un homme pour partir cinq ans plus tôt à la retraite. Oseriez-vous franchir le pas ?
IllustrationIstock

Changement de sexe : un gain de 5 ans sur l’âge de départ à la retraite

En Argentine, un fonctionnaire des impôts a utilisé un moyen très surprenant pour réduire son âge de départ à la retraite. En mars dernier, alors âgé de 59 ans, Sergio est devenu Sergia comme le relate Europe 1. Selon la législation en vigueur, l’argentin devrait partir à la retraite à 60 ans au lieu des 65 ans prévus pour les hommes.

Publicité

La décision peut paraître disproportionnée par rapport à ce gain de cinq années qui l’a motivé à franchir le pas. En réalité, Sergio n’a pas été aussi radical. Le site InformateSalta précise que cet homme a juste abusé d’une loi qui permet aux travestis de changer de sexe à l’état-civil sans opération de changement de sexe.

Publicité

A lire aussi : L'incroyable histoire de cette journaliste télé qui a changé de genre

Changement de sexe : une astuce légale pour partir plus tôt à la retraite

Sergio est divorcé. Il vit en couple avec une jeune femme. Le fonctionnaire a simplement été très ingénieux en mettant le doigt sur une faille légale. Une astuce qui n’a pas réjoui le directeur des services de l’état-civil de la province de Salta. Matias Assennato déplore "un cas manifeste d'abus, de détournement de droits à la retraite et de la loi sur l'identité sexuelle".

La loi argentine sur l'identité sexuelle autorise les citoyens travestis et transsexuels à inscrire leur "sexe autoperçu" sur leur papier d'identité et non leur sexe d'origine précise Le Dauphiné. L'Argentine est pionnère en Amérique latine dans l'octroi de droits civiques à la communauté homosexuelle, notamment avec une loi autorisant le mariage homosexuel en 2010.