Dans les prochains jours, il deviendra impossible de localiser les boîtes noires du boeing MH370 de la Malaysia Airlines... Pourtant, les données qu'elles contiennent devraient toujours être lisibles.
© AFP

Ce n'est plus qu'une question de jours... Si les boîtes noires du vol MH370 de la Malaysia Airlines ne sont pas retrouvées rapidement, leurs batteries cesseront d'émettre le signal permettant de les retrouver. Normalement, ces batteries fonctionnent pendant une trentaine de jours, or le boeing a disparu le 8 mars dernier.

L'Ocean Shield, navire australien avec détecteur de boîtes noires, est arrivé dans la zone ce vendredi, espérant, grâce à sa sonde de 35 kg, repérer les signaux émis par les boîtes noires du boeing disparu. Cette sonde peut capter les sons émis sous l'eau jusqu'à 3,7 km, même si cette efficacité peut être affaiblie par différents bruits ou encore par la vase.

Des données conservées plusieurs annéesEt si jamais les boîtes noires n'étaient pas retrouvées avant que leurs batteries ne cessent d'émettre, cela ne veut pas dire que les autorités arrêteront les recherches... En effet, ces boîtes et les données qu'elles contiennent peuvent être conservées jusqu'à plusieurs années.

L'Express rappelle qu'en 2011, on avait retrouvé les boîtes noires du vol Rio-Paris, qui avait lui aussi disparu en mer deux ans plus tôt. Les données qu'elles contenaient étaient alors encore exploitables. Cela laisse encore de l'espoir aux familles des victimes du boeing de la Malaysia Airlines de comprendre un jour ce qui a pu arriver à leurs proches.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.