Pour l'équipe qui coordonne les recherches, il s'agit de "la piste la plus prometteuse jusqu'ici".
© AFP

Même si les chances de retrouver les boîtes noires en état restent minces, les recherches semblent de plus en plus porter leurs fruits. Après la détection d’un signal par un navire chinois, ce sont plusieurs signaux "compatibles" avec les ultrasons émis par une boite noire qui ont été enregistrés par un navire australien. Dans le détail, deux signaux ont été captés dont l’un pendant 2h20 et l’autre 13 minutes.     

Selon le chef du centre des coordinations des recherche Angus Houston, cette découverte constitue "la piste la plus prometteuse jusqu'ici" ce qui le conforte dans l’idée qu’ils sont tout près du but.

Dimanche, des navires chinois et australiens avaient également perçus des signaux compatibles. Outre la découverte de ces appareils pour la compréhension du crash, se joue dans le pacifique une véritable course aux boîtes noires. En effet, comme l’indique Le Figaro, "la découverte des boîtes noires serait un trophée pour la Chine" qui entend faire la démonstration des avancées de sa marine.

La découverte de ces boîtes constitue l’unique espoir de comprendre ce qui s’est passé lors du vol MH370 qui a fait 239 victimes.En cas d’échec des différentes puissances en jeu, il sera impossible d’établir les causes et les circonstances du crash de l’avion de la Malaysia Airlines.    

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :