Alors que les Etats-Unis commémoraient mardi le triste premier anniversaire des attentats meurtriers de Boston, un étudiant est soupçonné d'avoir déposé deux sacs à dos contenant des confettis tout près des lieux du drame. Le jeune homme a été placé en garde
©AFPgetty

© getty

Une blague de mauvais goût. Le 15 avril 2013, deux bombes artisanales explosaient quasi-simultanément à l’arrivée du marathon de Boston. En tout, 3 personnes sont décédées et 264 ont été blessées. Une douzaine d’entre elles ont même été amputées. Un an après cette attaque perpétrée par deux frères américains d’origine tchétchène, Djokhar et Tamerlan Tsarnaev, les Etats-Unis célébraient donc mardi les un ans de cette triste date. Et alors que l’heure était au recueillement, quelqu'un a eu l’idée de faire un canular de bien mauvais goût : abandonner deux sacs à dos près de l’endroit où ont eu lieu les attentats.

Un étudiant du Massachusetts College of ArtsRapidement signalés aux autorités, les sacs ont été confiés à des équipes de déminage tandis que les lieux ont été évacués et une ligne de métro suspendue. Des centaines de personnes ont ainsi été contraintes de quitter les lieux par mesure de sécurité alors, qu’après vérification des démineurs, il s’est avéré que les bagages ne contenaient rien de dangereux, uniquement des confettis.

Grâce à un témoin qui raconté avoir vu un jeune homme d’une vingtaine d’années vêtu d’un grand vêtement noir et portant un sac à dos, la police a pu arrêter un suspect. Ce dernier aurait crié aux policiers qui l’interpellaient qu’il était étudiant à l’université Massachusetts College of Arts, a rapporté le même témoin. Le jeune homme a été placé en garde à vue.

Vidéo  sur le même thème : retour des premiers français témoins des attentats de Boston

Nutrition - Comment éviter de prendre du poids pendant le confinement?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !