La marque américaine s'était déjà fait taper sur les doigts en début d'année pour une campagne de pub jugée trop suggestive. L'Angleterre est de nouveau en guerre contre la marque, et vient d'interdire une nouvelle série de photos promotionnelles cette fois-ci jugées "sexuellement provocantes".