Disons qu'il y a des découvertes qui laissent plus perplexe que d'autres. En Sibérie, la police a trouvé le long du fleuve Amour près de la frontière chinoise, un sac contenant 27 paires de mains humaines. Mais d'où viennent-elles ?

Le site Mashable s'en fait l'écho. Comment sont-elle arrivées là ? Mais surtout à qui appartiennent-elles ? Près de la ville de Khabarovsk, 54 mains humaines exactement ont donc été trouvées. Il semblerait, au départ, que tout ait commencé par la "simple" découverte, relayait le Siberian Times jeudi 8 mars, d'une main par un homme le long du fleuve en question. Ni une, ni deux, il contacte la police locale. Laquelle se rend sur place et découvre, non loin de là, un sac contenant 53 autres mains.

Parfaitement conservées grâce au froid

Compte tenu des températures extrêmement basses dans la région, les 27 paires – actuellement examinées par les enquêteurs – ont été retrouvées parfaitement conservées. Mais il convient désormais pour ces derniers de déterminer à qui elles pourraient bien avoir appartenu...

Coupées en guise de punition ?

Si les habitants n'ont, de leur côté, a priori rien remarqué de particulier, plusieurs théories sont toutefois avancées, poursuit le Siberian Times. A commencer par le fait qu'elles puissent avoir été coupées en guise de punition pour un vol (même si cela semble curieux).

Publicité
Une autre théorie serait, elle, d'ordre médicale. Les mains ayant pu être prélevées sur des cadavres en vue d'être étudiées par des étudiants en médecine. Une possibilité peut-être plus plausible, ce d'autant plus que des bandages médicaux ainsi que des sur-chaussures jetables habituellement utilisés dans les hôpitaux ont également été retrouvés non loin de là.

Pour l'heure, le mystère quant à l'origine de ces mains (mais surtout celle de leurs propriétaires) reste entier.

En vidéo - L’opposant russe Alexeï Navalny aspergé de vert

mots-clés : Cadavre

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité