Alors que le remaniement ministériel agite actuellement la classe politique, un Amiénois venant de changer de portable a eu une drôle de surprise : l'ancienne ligne téléphonique d'un ministre démissionnaire lui a été attribuée.
© AFPAFP

Avant même qu'Aurélie Filippetti n'annonce sa démission ce lundi, un Amiénois était en premières loges du remaniement ministériel qui agite la France. Non pas qu'il soit dans la confidence ni dans les petits papiers de l'Etat, l'habitant de Flesselles (Sommes) a simplement hérité... de l'ancien numéro de portable de l'ex-ministre de la Culture, a révélé le Courrier Picard.

Lui qui voulait simplement changer de portable a en prime reçu un "cadeau empoisonné". Le numéro de la ligne téléphonique d'Aurélie Filippetti lui ayant été attribué, son mobile n'aura jamais autant sonné de sa vie. "Ça a commencé hier soir (dimanche soir, ndlr) avec une invitation pour un anniversaire. Ensuite j’ai reçu plusieurs textos qui s’adressaient à une certaine Aurélie !", a-t-il expliqué dans les colonnes du quotidien.

A lire aussi :Gouvernement Valls II : Aurélie Filippetti ne voulait plus "avaler d’autres couleuvres"

Des invitations et des félicitationsDepuis lundi, ce sont de nombreux messages de soutien et de félicitations, adressés à Aurélie Filippetti, qui arrivent en grande pompe sur le portable de l'homme. Et ce, sans compter les toutes aussi nombreuses demandes d'interview des journalistes. "J’ai reçu des SMS de Marc-Olivier Fogiel et de Laurence Ferrari", a détaillé l'Amiénois au Courrier Picard confiant par ailleurs que, dans les émetteurs, ne se cachaient ni François Hollande ni Manuel Valls.

Vidéo sur le même thème : Un Amiénois hérite du numéro de portable d'Aurélie Filippetti

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !