A Coronel au Chili, les habitants ont eu une drôle de surprise en mettant les pieds à la plage. Une armée de crevettes mortes avait recouvert entièrement le lieu. Planet.fr vous donne les détails de ce phénomène insolite.
AFP

© AFPLe Huffington Post anglais a rapporté l'évènement. Mercredi 20 mars, des centaines de crevettes échouées ont coloré en rouge la plage de Coronel au Chili. Phénomène surprenant, mais qui n'étonne plus vraiment. On recense de plus en plus de morts en masse ou de dérèglement de comportement chez les animaux. Récemment, on a observé une hécatombe de harengs en Islande, ou bien un déluge d'araignées au Brésil. Qu'a-t-il bien pu arriver à ces pauvres crevettes cette fois-ci?

"Nous allons récolter le plus de preuves possibles afin de déterminer si ce crime est un crime environnemental" a déclaré Ana Maria Aldane, une procureure en charge des crimes environnementaux, à la télévision. Les habitants et surtout les pêcheurs de la région sont scandalisés et assurent n'avoir jamais vu ça auparavant. "J'ai 69 ans et j'ai commencé la pêche quand j'en avais 9, mais en tant que pêcheur, je n'ai jamais vu un désastre de cet ampleur" a témoigné Gregorio Ortega à la radio local Radio Bio Bio. 

Les pêcheurs accusent deux centrales thermoélectriques d'être responsables de ce meurtre de masse. Elles auraient pu contaminer l'océan en reversant leurs déchets et eaux usées. Ce qui est sûre c'est que les autorités sont déterminés a faire sortir la vérité au grand jour, et on saura bientôt si ce désastre peut être qualifié en droit de crime environnemental. 

© AFP

 © AFP


 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.