Icône malgré elle, Natalia Poklonskaya, nouvelle procureure de Crimée, est un véritable phénomène Internet en Asie.
© Capture YouTube

Combien d'internautes japonais sont capables de nommer Sergueï Axionov, l’actuel "Premier ministre" de Crimée? Sûrement beaucoup moins que ceux capables d'orthographier à la perfection le nom de la nouvelle procureure de Crimée: Natalia Poklonskaya. Cette dernière a subitement fait l'objet d'un culte au Japon.

Malheureusement, ce n’est pas pour ses qualités juridiques qu’elle y est adulée. Elle est blonde, jolie et âgée de 33 ans...C’est donc bel et bien pour son physique qu’elle est devenue, et à son insu, un véritable sex symbol au pays du soleil levant.

L’explosion Internet

Celle qui considère les événements de la place Maïdan comme "un coup d’État anticonstitutionnel" est un véritable phénomène Internet. Nommée procureure de Crimée le 11 mars dernier, Natalia Poklonskaya explose sur la toile au moment de la mise en ligne sur la chaîne You Tube "Youtubi News" de sa première conférence de presse qu’elle a tenue deux jours plus tôt.

Ce n’est pas l’actualité géopolitique qui affole les réseaux sociaux et pour cause, la vidéo en question est titrée "la nouvelle procureure de Crimée est magnifique". Dès lors, le phénomène prend très rapidement. A titre d'exemple, un tweet faisant l’éloge de sa plastique est retweeté plus de 10.000 fois et des sites d'informations nippons s’emploient à exhumer des photos sexy de la magistrate.

La création d’une page Facebook

L’emballement ne s’arrête pas là et les le minois de la jolie procureure devient un sujet de conversation dans divers forums asiatiques. Suite logique de cette frénésie, des fans lui ont créé une page Facebook pour partager les dernières infos de leur nouvelle égérie. Celle-ci compte à ce jour 21.000 fans. Depuis le visage angélique de Natalia Poklonskaya a été détourné des dizaines de fois en version manga de la part des plus zélés qui lui vouent un véritable culte. Quelques dessins sont disponibles ici.

Pendant ce temps là, le ton monte entre la Russie et les occidentaux, mais ça, c'est un peu moins sexy.   

Vidéo sur le même thème: Un chat géant dans une pub japonaise

Vidéo : Un chat géant dans une pub japonaise